L'arbre à tagua, la cosse et la graine.
Les étapes pour obtenir la graine de tagua.

Description de l’ivoire végétal

Origine de la Tagua : cette matière naturelle et surprenante

L’origine de cette graine provient d’une espèce particulière de palmier, le palmier Phytelephas, appelé aussi “Tagua”, qui signifie palmier éléphant. Cet arbre tropical pousse au nord de l’Amérique du Sud dans les zones montagneuses denses et ombragées des pays suivants : le Pérou, la Colombie, l’Équateur et la Bolivie. D’autres espèces de palmiers produisent également des graines, qui sont utilisées dans la confection de bijoux.

Un fruit, une graine, une matière noble aux valeurs responsables

Le fruit du palmier


Le fruit juteux de l'arbre à Tagua

L’ivoire végétal apparaît une fois que le fruit, ou plus précisément l’albumen du fruit, sèche. Le fruit est présenté sous forme de coquille, il contient un lait sucré comestible et permet de réaliser une boisson désaltérante et sucrée largement appréciée des populations locales. Cependant, il n’est pas commercialisé, car il sèche très rapidement et est comestible seulement quelques heures.
Un seul arbre à tagua peut produire jusqu’à 50 kilos de fruits par an.


La graine ou noix de Tagua

La graine du palmier Phytelephas, arbre à Tagua.

La graine apparaît lorsque que l’albumen du fruit sèche. Il faut compter environ 3 mois pour que la graine sèche et devienne très robuste. Chaque graine est protégée par une coquille. Un fruit peut contenir entre 6 et 20 graines.

Cette graine est très largement appréciée. En plus d’être naturelle et écologique, elle ressemble comme deux gouttes d’eau à l’ivoire animal. Elle permet de ce fait une alternative à l’ivoire animal et permet de lutter contre le braconnage des éléphants.

En effet, la couleur naturelle de la graine est couleur ivoire. La texture est douce et légère. Plus on la touche et on la porte, plus la graine devient belle. Seulement les nervures de la graines nous permettent de distinguer si il s’agit de l’ivoire animal ou de l’ivoire végétal. Les nervures de l’ivoire végétal étant circulaires, alors que celles de l’ivoire animal sont linéaires.

La graine une fois polie devient lisse et brillante.
Nous pouvons garder les nervures de la graines et ainsi de donner un côté plus ethnique à la graine ou bien de la polir entièrement, et laisser apparaître une matière lisse et douce.


La tagua : Une matière naturelle noble aux valeurs responsables


Plusieurs graines d'ivoire végétal fraîchement cueillies

La graine ou noix de tagua, est une matière responsable et éthique. La culture de cette graine, permet d’utiliser les grandes ressources de la nature, et de la forêt Amazonienne. La récolte de cette graine se fait sans danger pour l’espèce.
L’arbre produit, deux fois par an, un nombre impressionnant de graines. La reforestation de cet espèce s’effectue de manière totalement naturelle et en abondance. Cette culture se situe dans une démarche de lutte contre la déforestation de la forêt Amazonienne.

La graine est ramassée et triée par des tribus locales. Cela contribue au travail et au développement durable de ces tribus, permettant à des familles, vivant dans des endroits éloignés, de gagner leur vie de manière saine et stable. Les femmes sont souvent les plus concernées par ce travail.

La ressemblance de cette graine, une fois travaillée et entièrement polie, avec l’ivoire “animal”, permet de lutter contre le braconnage des éléphants et des pachydermes. Faire connaître l’ivoire végétal autour de nous est important afin de propager au plus grand nombre qu’il existe une alternative à l’ivoire animal, et ainsi dire STOP aux massacres des éléphants.


Vite je découvre les derniers :